La saison 2018 d’arrachage manuel de la Jussie est lancée !

L’arrachage manuel de la Jussie a commencé ce lundi 04 juin 2018.

Le Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB) renforce ses actions de lutte contre la Jussie en régie.

Comme depuis le début des années 2000, un arrachage manuel est effectué par des agents saisonniers recrutés par le SBVB pour le secteur Brivet (marais de la Boulaie, Besné) et par la Commission Syndicale de Grande Brière Mottière sur le secteur de la Brière (marais indivis) afin de limiter la prolifération de cette espèce invasive.

Suite à la prise de la compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) au 01/01/2018, le SBVB devient maître d’ouvrage des travaux d’arrachage de la Jussie sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, en partenariat avec la Commission Syndicale de la Grande Brière Mottière (CSGBM) et le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière (PnrB), le SBVB a recruté une dizaine d’agents saisonniers. Ces agents sont répartis entre le secteur Brière (7 agents) et le secteur Brivet (3 agents) pour une période de deux mois : juin et juillet.

L’équipe Brière sera encadrée comme chaque année par Christophe Orain (agent de la CSGBM), et l’équipe Brivet sera encadrée par Alice DELOISON recrutée par le SBVB de mi-mai à mi-août.

Alice DELOISON réalisera également, en lien avec le PnrB, les inventaires sur les secteurs du Brivet ainsi que les comptes-rendus des travaux d’arrachage manuel de 2018.

Les travaux d’arrachage manuel de la Jussie auront lieu sur l’ensemble du marais indivis pour le secteur de la Brière, et sur les canaux primaires et secondaires des marais de la Boulaie, de Besné, et des îles de Saint-Joachim pour le secteur Brivet.

La Jussie arrachée sera déposée sur des sites de stockage temporaires réparties sur différents points en Brière et sur deux sites pour le Brivet (déchetterie de Campbon et zone remblayée sur Saint-Joachim).

Ces actions ont été tout ou parti financées par les partenaires du SBVB : Agence de l’eau Loire-Bretagne, Région Pays-de-la-Loire, et le soutien de fonds FEDER (Fonds Européen de Développement Régional).

Pour toute information complémentaire, vous pouvez joindre le SBVB au 02 40 45 60 92.

Des jardiniers ouvrent leur coin de nature !

 

 

Les 16 & 17 juin 2018, des particuliers ouvriront les portes de leurs jardins ! (voir ci-dessous)

 

Tous sont dans une démarche respectueuse de l’environnement : ils utilisent des techniques naturelles et favorisent la biodiversité au jardin.

Paillage, compostage, récupération d’eau, accueil des insectes auxiliaires… sont autant de techniques simples et efficaces permettant de se passer des produits phytosanitaires, que vous pourrez découvrir chez les jardiniers les 16 et 17 juin prochains.

Lieux de vie, potagers, jardins d’agrément…

Ex

plorez ces écrins de verdure où les talents des jardiniers apprivoisent le végétal avec le plus grand respect de la nature, et où l’art du jardinage se partage avec simplicité et conv

ivialité.

Un week-end de convivialité e

t de partage

Curiosité, passion, convivialité et partage d’expériences… seront les maîtres mots de ce week-end incontournable pour tous les amoureux de jardins !

9 jardins avec le CPIE Loire Océane

 Des jardiniers ouvriront leurs jardins sur les communes de Donges, Piriac-sur-Mer, Saint-Molf, Guérande, Herbignac, et Saint-Nazaire :

  •  Le Jardin de Pend’hué

Ouvert le samedi 16 juin, de 10h à 13h et de 14h à 18h

21 Pend’hué, Saint-Molf

 

  • Le jardin de Kergaigne

Ouvert le samedi 16 juin et le dimanche 17 juin, de 10h à 13h et de 14h à 17h

19 bis rue de Kergaigne, Guérande

 

  • L’écoasis de Ceux qui sèment

Ouvert le samedi 16 juin et le dimanche 17 juin, de 13h à 19h, en continu

Villeneuve, ZAC de Villejames, Guérande

 

  • Les petits marais chez Donges

Ouvert le samedi 16 juin, de 10h à 18h, en continu

Rue Léo Lagrange, Donges

 

  • Le jardin de Monique

Ouvert le dimanche 17 juin, de 10h à 18h, en continu

24 rue Jean de Neyman, Saint-Nazaire

 

  • Le jardin de Kervin

Ouvert le samedi 16 juin, de 10h à 12h et de 14h à 18h

Kervin, Piriac-sur-Mer

 

  • Les jardins de Ranrouët

Ouvert le samedi 16 juin, de 10h à 12h et de 14h à 18h

20 rue de Ranrouët, Herbignac

 

  • Les Jardins du bout du monde

Ouvert le samedi 16 juin, de 14h à 18h

Impasse de la Kerisee, Boulay, Saint-Molf

 

  • Les Jardins du Clos du Poivre

Ouvert le dimanche 17 Juin, de 10h à 18h, en continu

Impasse du Clos du poivre, Herbignac

 

Ces jardins sont privatifs, merci de respecter les jardiniers et leur travail.

 

LIVRET JARDINS 2018

 

A la découverte de la gestion hydraulique du bassin versant Briere Brivet pour une vingtaine d’enseignants du territoire

C’est dans le cadre d’un stage de deux jours et demi organisé par la commission Education au Développement Durable de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale, qu’une vingtaine d’enseignants ont pu rencontrer Emmanuel HERAULT, Technicien Hydraulique au Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB).

En effet, le SBVB a reçu le mardi 22 mai 2018 des enseignants de CM1-CM2 du territoire, pour échanger sur la gestion hydraulique du bassin versant Brière Brivet.

 

Ces rencontres ont pour objectifs de permettre l’appropriation par les professeurs des écoles des enjeux du développement durable et son enseignement en lien avec un lieu de proximité des élèves. Par ailleurs, ces temps d’échange sont aussi l’occasion pour les professeurs de rencontrer des partenaires locaux et mieux les associer à leurs projets pédagogiques à venir.

Pour ce faire, il a été choisi de travailler à partir du site de Méan car riche en diversité de problématiques d’éducation au développement durable.  Biodiversité de la vasière, conciliations entre développement industrialo-portuaire et préservation de l’environnement… sont autant de thématiques qui ont pu être développées grâce aux différents partenaires (Parc naturel régional de Brière, L’Ecole du Littoral…).

Le SBVB a quant à lui pu décliner le lien Brière-Brivet-Estuaire avec la gestion des entrées et sorties d’eau ainsi que la gestion des zones inondables.

Cet après-midi s’est avéré très enrichissant pour les enseignants qui dorénavant, auront ainsi les bases de connaissance pour transmettre leur savoir aux générations futures.

Plus d’informations : contacter le SBVB au 02 40 45 60 92

Alice est arrivée !

Bienvenue à Alice Deloison qui est est arrivée hier au Syndicat du Bassin versant du Brivet pour assurer une partie de l’encadrement de la saison 2018 d’arrachage manuel des espèces végétales envahissantes.

Le Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB) organise depuis 2003, en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Brière, des campagnes saisonnières d’arrachage manuel de la Jussie. Cette année encore, le syndicat engage une opération de contrôle des espèces végétales envahissantes (Jussie et Myriophylle du Brésil) par récolte manuelle.

Suite à la prise de la compétence GEMAPI au 01/01/2018, le SBVB devient maître d’ouvrage des travaux d’arrachage de la Jussie sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, en partenariat avec la Commission Syndicale de la Grande Brière Mottière et avec le syndicat mixte du Parc Naturel Régional de Brière, le SBVB a recruté Alice Deloison qui sera une des deux encadrants pour les travaux d’arrachage Jussie. Les deux encadrants seront engagés du lundi 14 mai au vendredi 10 août 2018.

Les encadrants auront pour missions :

  • l’arrachage manuel des herbiers de Jussie et/ou de myriophylle du Brésil sur les canaux de marais du bassin versant Brière-Brivet ;
  • la mise en sac et stockage des herbiers récoltés ;
  • l’enlèvement des sacs après stockage temporaire sur site.
  • l’encadrement de l’équipe.

Les saisonniers pour l’arrachage manuel des espèces envahissantes seront présents du lundi 04 juin au mardi 31 juillet 2018.

 

Pour plus d’informations : Oriane SIMON au 02 40 45 57 11 ou oriane.simon@sbvb.fr

 

Des élus de Rochefort sur le Bassin Versant

Le Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB), en présence de son Président Alain MASSE, et de Madame Chantal Brière, vice-présidente, a reçu le jeudi 17 mai 2018 une délégation d’une vingtaine de personnes composée d’élus et de techniciens de 8 communauté de communes et d’agglomérations de la région de Rochefort (17), pour échanger sur la compétence GEMAPI (Gestion de l’eau, des milieux aquatiques et prévention des inondations).
Le territoire, les différents acteurs et l’évolution de l’organisation du SBVB avec la mise en place de la compétence de la compétence GEMAPI depuis le 1er janvier 2018 ont été présentés à cette délégation en charge de la structuration de la politique de l’eau et des milieux aquatiques sur le bassin versant de la « Charente Aval ».
Elus et techniciens ont ainsi pu échanger et partager leurs avis et retours d’expériences sur un sujet complexe mais capital. Les visites du ruisseau de Crincoët à Campbon en tête de bassin versant et celle de l’ouvrage de Méan à l’exutoire du Brivet ont permis d’illustrer les présentations de la matinée et d’échanger sur une préoccupation commune à savoir la gestion intégrée de l’eau et des milieux aquatiques à l’échelle d’un bassin versant.
Cette première journée très enrichissante pourrait à l’avenir être renouvelée compte tenu des similitudes des deux territoires et des problématiques communes.

 

On parle de nous ! 29-05-18 élus région Rochefort reçus par SBVB (GEMAPI)

Retour sur l’Apér’eau dinatoire pour le futur Contrat territorial à Pontchâteau

Dans le cadre de ses missions de restauration des milieux aquatiques, le Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB) mène actuellement des études préalables à l’établissement d’un Contrat Territorial. Il s’agit d’un outil de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne qui permet de financer des travaux de restauration sur les milieux aquatiques, mettre en place des actions pour réduire les sources de pollution… pour une reconquête de la qualité des milieux aquatiques.

Afin d’enrichir et d’accompagner son projet de territoire, le Syndicat du bassin versant du Brivet (SBVB) organise actuellement des rencontres de concertation locale.

La première de ces rencontres s’est déroulée le mardi 18 avril à Pontchâteau.

Après une première partie de présentation de l’état des milieux aquatiques et de la qualité de l’eau du bassin versant Brière Brivet par les bureaux HydroConcept et Hardy environnement, les participants ont pu se regrouper pour travailler sur 2 ateliers.

Dans une ambiance conviviale et studieuse, les participants ont pu ainsi lister un certain nombre d’actions à mettre en place afin de réduire les sources de pollution de l’eau, limiter la dégradation des milieux aquatiques et préserver la ressource en eau.

Restauration des cours d’eau, plantations de haies, techniques d’infiltration des eaux, économie d’eau, sensibilisation de tous aux enjeux « Eau »… sont autant d’actions listées pour la construction de notre futur contrat territorial.

 

 

D’autres réunions d’échanges auront lieu sur le territoire : le 19/04 à Pontchâteau, le24/04 à Saint Nazaire et le 26/04 à la Chapelle des Marais.

Il est encore possible de participer à ces groupes de concertation pour cela inscrivez-vous en contactant le SBVB au 02 40 45 60 92.

Cette action bénéficie du soutien de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

Apér’eau dinatoire pour construire le futur Contrat territorial : Venez nombreux !

Afin d’enrichir et d’accompagner son projet de territoire, le Syndicat du bassin versant du Brivet (SBVB) organise une phase de concertation locale. Quatre réunions sont prévues les 17, 19, 24 et 26 avril à partir de 19h à destination des élus, des agriculteurs et des habitants. Ces moments d’échanges, organisés dans le cadre du futur contrat territorial destiné à réduire les sources de pollution de l’eau et la dégradation des milieux aquatiques, prendront la forme conviviale d’apéritifs dînatoires.

Après une rapide présentation du précédent contrat et des problématiques du territoire, les participants pourront réfléchir et échanger par petits groupes avant de rendre leur copie à l’ensemble des personnes présentes en fin de réunion.

Vous souhaitez participer ? Contactez le SBVB : Justine Malgogne, chargée de mission eau et milieux aquatiques, ou Mathilde Goalabré, animatrice bassin versant.

On parle de nous !

Article de Presse de Ouest France du 13/04/2018

Article de Presse de Presse Océan du 13/04/2018

 

Venez Nombreux 😀

 

Le fascinage, ça fascine!

Mercredi 28 mars à Saint-Joachim, des habitants ont participé à l’entretien des cours d’eau et canaux du territoire ! Organisé par Partage Vert et le Parc naturel régional de Brière, cet atelier de fascinage de berge a réuni une quinzaine participants. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, les habitants ont notamment pu apprendre une technique douce de protection des berges, sous les conseils professionnels de l’association Accès-Réagis. Une sensibilisation sur les cours d’eau et l’importance de les préserver et de les protéger a été effectuée par le SBVB…l’occasion de prêcher la bonne parole!

Pour les préserver, le CPIE Loire Océane et le SBVB animent une concertation avec des riverains autour de l’entretien des cours d’eau et canaux. Des sorties découvertes, des ateliers de terrain et des réunions de concertation ont été proposés aux habitants depuis 2014. Pour plus d’informations sur les rendez-vous qui seront proposés en 2018, contactez Marie Le Fèvre au CPIE Loire Océane (02 40 45 35 96 – marie.lefevre@cpie-loireoceane.com) ou Mathilde Goalabré au SBVB (02 40 45 60 92 – mathilde.goalabre@sbvb.fr).

Le résultat est visible sur le site des jardins partagés de Partage vert à Saint Joachim. Plus d’informations sur le Facebook du Parc naturel régional de Brière.

Fin de chantier pour le Noir de Brière 2018

Auparavant, les Briérons vivaient des ressources du marais : tourbe pour le chauffage, roseaux pour les toits en chaume, vases extraites des canaux et plans d’eau (dit le « Noir de Brière ») pour améliorer la qualité du sol des jardins et des cultures… Depuis une cinquantaine d’années, ces activités ont disparu, ce qui a entrainé une accumulation de vase et une progression de la roselière dans le marais de Brière.

Pour pallier à cette problématique de comblement du marais, le Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB), la Commission syndicale de Grande Brière Mottière (CSGBM), gestionnaire du marais indivis,  le Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Brière et Florentaise ont entrepris des actions d’entretien du réseau hydraulique, d’évacuation et de valorisation du “Noir de Brière”.

Entre 2006 et 2017, ce sont plus de 57 000 tonnes qui ont été évacués, avec un maximum de 8 260 tonnes en 2013 et un minimum de 0 tonnes en 2007 et 2009 (dû aux conditions climatiques et aux inondations très tôt du marais), soit environ 4 500 t / an.  2018 devrait être une année très intéressante car on estime la quantité évacuée de Noir de Brière à environ 8 500 tonnes, ce tonnage est dû à la mise en place de deux barges.

La conférence de presse du 26 mars a permis de se rendre dans la marais pour observer les différentes étapes de l’extraction du Noir de Brière et ainsi clôturer cette saison.

Aujourd’hui, le Noir est utilisé en tant qu’une des matières premières rentrant dans la composition de terreaux Ecolabélisés sans tourbe donc plus respectueux de l’environnement, le Noir de Brière est intégré dans une démarche environnementale globale où chaque acteur du territoire agit pour le bien du Marais de Brière.

Pour avoir plus d’information, prendre contact avec Mathilde Goalabré, Animatrice Bassin Versant au SBVB soit par téléphone au 02 40 45 57 12 ou par mail mathilde.goalabre@sbvb.fr.

Article de Presse Noir de Brière Presse Océan du 28 mars 2018

Article de Presse Noir de Brière Ouest France du 28 mars 2018

 

 

Syndicat du Bassin Versant du Brivet - Tél. 02 40 45 60 92 - contact@sbvb.fr

xxxxxxxxxxx