Prévisions*
Pleine mer : 04:16 - 16:54
Basse mer : 10:41 - 23:18
Accessibilité
Un contrat pour reconquérir nos eaux !
carte intéractive carte intéractive

Un contrat pour reconquérir nos eaux !

Le contrat territorial Eau 2020-2022 a été élaboré et sera coordonné par le SBVB. Financé par l’agence de l’eau Loire Bretagne, la Région Pays de la Loire, le Département de Loire-Atlantique, il associera également 11 autres maîtres d’ouvrages et/ou partenaires associés ayant participer à la co-construction de ce programme d’actions :
– la Communauté d’agglomération de la Presqu’île de Guérande Atlantique,
– la Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire,
– la Communauté de Communes de Pont-Château Saint Gildas,
– la Communauté de Communes Estuaire et Sillon, la Communauté de communes de la Région de Blain,
– le Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Brière,
– la Fédération de Pêche de Loire Atlantique,
– le Syndicat Loire Aval,
– le Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement Loire Océane.

Le programme pluriannuel 2020-2025 sera contractualisé sur la période 2020-2022 autour de plusieurs objectifs :
– La restauration des cours d’eau
– La caractérisation des sources de pollution pour les réduire
– La prévention des inondations
– La sensibilisation, la pédagogie et la communication
– L’animation et la mise en place de suivis
Leur coût prévisionnel s’élève à 7 893 100€HT. La part de financement public est estimée à :
– 3 023 903 euros de subvention de l’agence de l’eau, soit 38% des dépenses éligibles
– 935 122 euros de subvention de la Région, soit 20 % des dépenses éligibles
– 7 23 273 euros de subvention du Département, soit 9% des dépenses éligibles.
– 56 000 euros de subvention de l’Europe, soit 0,7%
D’autres acteurs apporteront également leur concours technique à la réalisation du contrat grâce aux parts d’autofinancement suivantes :
● 2 408 961 €HT d’autofinancement du Syndicat du Bassin Versant du Brivet soit 31 % ;
● 27 000 €HT d’autofinancement du Département de Loire Atlantique, soit 0,3 % ;
● 102 500 €HT d’autofinancement du Parc naturel régional de Brière, soit 1,3 % ;
● 13 000 €HT d’autofinancement de la Fédération de pêche de Loire atlantique, soit 0,1 % ;
● 16 000 €HT d’autofinancement du SYLOA, soit 0,2 %
● 88 000 €HT d’autofinancement des intercommunalités (Cap Atlantique, CARENE, CCPSG, CCRB, CCES) soit 1,1 %
Le suivi des milieux aquatiques et le bilan réalisé au terme du contrat permettront de vérifier si les résultats sont au rendez-vous ou, si nécessaire, de réorienter l’action.

Référent : Mathilde Goalabré

ouvert